Bienvenue, Visiteur
Vous devez vous enregistrer avant de pouvoir poster.

Nom d’utilisateur
  

Mot de passe
  





Rechercher dans les forums

(Recherche avancée)

Statistiques du Forum
» Membres : 4
» Dernier membre : maxime
» Sujets du forum : 533
» Messages du forum : 781

Statistiques complètes

Derniers sujets
Un processeur IA alimenté...
Forum : News
Dernier message : ckforum
28-07-2020, 13:36
» Réponses : 0
» Affichages : 110
OpenMediaVolt 5 est dispo...
Forum : News
Dernier message : ckforum
05-04-2020, 09:42
» Réponses : 0
» Affichages : 3,550
Debian Linux 10 'Buster'
Forum : News
Dernier message : yoyo
01-08-2019, 08:48
» Réponses : 0
» Affichages : 2,780
NVIDIA Jetson Nano : un s...
Forum : News
Dernier message : ckforum
20-03-2019, 09:41
» Réponses : 0
» Affichages : 3,272
Microsoft et Naval Group ...
Forum : News
Dernier message : ckforum
09-06-2018, 14:44
» Réponses : 0
» Affichages : 3,556
Guide de visionnage Arrow...
Forum : Les Series
Dernier message : yoyo
03-06-2018, 08:57
» Réponses : 0
» Affichages : 2,960
Buyer's Guide Apple
Forum : News
Dernier message : yoyo
03-05-2018, 17:08
» Réponses : 0
» Affichages : 3,496
Nouvelle version de GMAIL
Forum : News
Dernier message : ckforum
29-04-2018, 02:17
» Réponses : 1
» Affichages : 4,668
Créer son avatar
Forum : News
Dernier message : yoyo
20-01-2018, 15:45
» Réponses : 0
» Affichages : 3,639
Six questions pour tout s...
Forum : News
Dernier message : ckforum
30-12-2017, 00:15
» Réponses : 0
» Affichages : 3,846

 
  Qui veut un "mini" supercalculateur composé de 750 Raspberry Pi ?
Posté par : ckforum - 07-12-2017, 10:42 - Forum : News - Pas de réponse

De la puissance à revendre, pour moins de 20 000 $

La plupart des supercalculateurs font la taille d'une pièce, voire d'un hangar, coûtent des millions d'euros et nécessitent un énorme système de refroidissement. Bonne nouvelle : vous pouvez désormais faire (presque) la même chose avec quelques centaines de Raspberry Pi.

[Image: cluster-raspberry-2.jpg]
Alors que la plupart des supercalculateurs coûtent des millions de dollars et embarquent des processeurs ultra-gourmands, une société américaine propose une alternative abordable. Elle utilise pour cela des centaines de Raspberry Pi montés en série. Bitscope a ainsi monté 5 clusters composés chacun de 150 Raspberry Pi. Pour rappel, le Raspberry Pi est doté d'un SoC ARM Broadcom BCM2837 équipé de 4 cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,2 GHz. Ce supercalculateur affiche ainsi 3 000 cœurs et consomme environ 2 000 watts. Rien à voir avec la puissance d'un "vrai" supercalculateur, mais une bonne façon de s'entraîner sur un ordinateur déjà très puissant.


Plus besoin d'avoir 200 millions de dollars à sa disposition


Le produit de Bitscope a été conçu sur le modèle de Trinity (ci-dessous), un supercalculateur installé au sein du laboratoire de recherche de Los Alamos au Nouveau-Mexique, classé 7e mondial sur l'échelle de la puissance. Ce dernier a coûté 200 millions dollars et fonctionne grâce à plusieurs centaines de processeurs Intel Xeon et Xeon Phi, pour une consommation de 8,6 mégawatts (1 mégawatt = 1 million de watts). Le cluster de Raspberry Pi vendu par Bitscope coûte entre 18 000 et 20 000 $ et s'avère donc bien plus abordable et bien moins énergivore, mais mettra beaucoup plus de temps à effectuer de lourds calculs. Ce modèle est ainsi vendu comme un bon outil pour l'éducation, puisqu'il permet aux étudiants de se faire la main sur un superordinateur dont la structure est très semblable à celle d'une machine beaucoup plus chère. L'accessibilité est par ailleurs un argument mis en avant, puisqu'un "vrai" supercalculateur — de par son prix très élevé — partage ses ressources et demande donc d'attendre son tour pour l'utiliser.

Comme quoi, la variété d'usage du Raspberry Pi ne cessera de nous étonner.
[Image: trinity.jpg]

Source de l'info : https://www.lesnumeriques.com/informatiq...69047.html

Imprimer cet élément

  Useed Small
Posté par : yoyo - 24-10-2017, 11:19 - Forum : News - Réponses (1)

   

L'offre seedbox Useed small passe de 50 GO à 80 GO et pour un prix qui ne change pas , il est toujours de de 4 Euros.

Imprimer cet élément

  Effie, un robot-repasseur connecté qui parfume le linge
Posté par : ckforum - 23-10-2017, 00:57 - Forum : News - Pas de réponse

Effie fait fi du pliage, mais pas du repassage

La guerre des robots repasseur va-t-elle avoir lieu ? Après la penderie automatique Laundroid de Panasonic et Foldimate, c'est au tour d'Effie d'entrer sur le ring. Le nouveau challenger défroisse totalement le linge d'après ses concepteurs, mais ses compétences s'arrêtent là, puisqu'il ne le plie pas.

[Image: actu-effie-repassage-1.jpg]

Malgré les nombreuses avancées dans le domaine du soin du linge (connexion à Internet des appareils, communication entre lave-linge et sèche-linge, distributeurs automatiques de lessive...), un cycle de lavage se voit irrémédiablement suivi d'une phase de repassage. Pour limiter cette corvée, Panasonic a présenté il y a quelques mois déjà Laundroid, une armoire imposante qui promettait de défroisser et de plier le linge. Foldimate, un produit bien plus compact, s'est engouffré dans la brèche peu de temps après. Mais ces robots se concentraient davantage sur le pliage du linge que sur le repassage. Effie, pour sa part, promet un repassage impeccable, mais ne plie pas les vêtements. 

Effie mesure environ 1m30 de haut, 80 cm de long et 25 cm de large. L'appareil peut être déplacé facilement grâce aux roulettes dont il est équipé. Afin de procéder au repassage, il faut tout d'abord déplier les deux bras situés dans la partie haute d'Effie. Ceux-ci permettent de suspendre les vêtements préalablement installés sur des cintres spécialement développés par le fabricant. Ces cintres particuliers sont conçus pour s'adapter à toutes les tailles de chemises, de tee-shirt ou de polos... et selon le fabricant, il est indispensable de les utiliser pour obtenir un résultat impeccable. Précisons que 12 cintres (et donc 12 pièces de linge à repasser) peuvent prendre place simultanément sur les bras.

[Image: actu-effie-repassage-bras.jpg]

Une fois les vêtements préparés, il ne reste plus qu'à appuyer sur le bouton "start". La paroi latérale s'ouvre alors pour laisser passer le tee-shirt, la chemise ou le pantalon  : à l'intérieur, un bras mobile projette de la vapeur pour enlever les plis. Selon les concepteurs d'Effie, un repassage simple prend 3 minutes pour chaque vêtement, et 6 minutes s'il est agrémenté d'une phase de séchage. L'appareil n'est pas relié à la plomberie du foyer et il est donc nécessaire de remplir régulièrement le réservoir d'eau nécessaire à la création de vapeur.

[Image: actu-effie-repassage-panneau.jpg]

Les concepteurs d'Effie promettent que leur appareil est capable de repasser des textiles aussi divers que le denim, le coton, la soie, le polyester et la viscose. Les réglages peuvent s'effectuer à partir du panneau de commande présent sur l'appareil, ou via une application pour smartphone et tablette. Celle-ci permet en outre de surveiller l'avancement du repassage, de commander des cintres et des capsules de parfum. En effet, Effie s'avère capable de parfumer le linge durant le repassage.

Les allergiques au repassage pourront se procurer Effie à partir du mois de mars 2018 et il leur faudra pour cela se délester de 799 £, soit environ 820 €.



PS : moi je suis très intéréssé Smile j'adoreeeeee



site de Effie : http://helloeffie.com/

Imprimer cet élément

  KRACK : les réponses sur la faille Wi-Fi
Posté par : yoyo - 16-10-2017, 17:16 - Forum : News - Réponses (1)

   

KRACK ?

KRACK est un acronyme pour « Key Reinstallation Attack », le nom de l’attaque découverte par ce chercheur contre le protocole WPA2 qui sécurise les réseaux Wi-Fi.

Que peut-on obtenir grâce à cette faille ?

  1. Connaître le détail de votre utilisation, c'est-à-dire lister tous les sites et toutes les pages que vous visitez avec un appareil ;
  2. Forcer la connexion non sécurisée sur les sites qui proposent les deux options (HTTP et HTTPS) et donc intercepter les données de formulaires qui sont alors transmises en clair, par exemple le nom d’utilisateur et le mot de passe d’un compte en ligne ;
  3. Modifier les requêtes pour envoyer l’utilisateur vers un faux site (phishing) au lieu du site véridique et récupérer des informations personnelles par la même occasion.




Tous les appareils ne sont toutefois pas concernés par toutes ces exploitations. Le pire, à ce jour, concerne les terminaux Android à partir de la version 6.0 et les appareils sous Linux. Pour ceux-là, une faille supplémentaire permet d’accéder à la totalité des paquets déchiffrés et de manipuler totalement la connexion.

Sur les dernières versions d’iOS, de macOS et de Windows, la faille ne donne pas autant de pouvoir à l’attaquant puisqu’il n’est pas possible de déchiffrer totalement la connexion. La faille laisse malgré tout la porte ouverte à des attaques de type MITM (Man in the Middle).

Que faire pour se protéger ?

Il n’y a rien à faire pour le moment, sauf à couper le Wi-Fi si votre appareil dispose d’une autre méthode de connexion et si la sécurité de vos données est essentielle. La meilleure protection sera de mettre à jour tous vos appareils dès qu’un correctif de sécurité sera proposé.

Précisons que vous devrez mettre à jour les clients, c'est-à-dire les smartphones, tablettes, ordinateurs et autres objets connectés, non pas les routeurs eux-mêmes. Donc surveillez bien les mises à jour d’iOS, de macOS, Windows, Android et aussi des ampoules, thermostat et autres réfrigérateurs connectés.

Le problème va se poser pour certains objects connectés qui ne sont plus maintenus, ou qui ne sont jamais mis à jour. Le cas échéant, ils seront toujours fragilisés par KRACK et vous devrez alors envisager de vous en passer éventuellement. Il faudra faire le point dans quelques mois et agir en fonction.



A lire toutes les réponses au question sur le site MACG.CO sur deux pages. 

http://www.macg.co/ailleurs/2017/10/krac...-fi-100085

Imprimer cet élément

  Une faille du chiffrement du WiFi (WPA2)
Posté par : yoyo - 16-10-2017, 16:21 - Forum : News - Réponses (1)

   

Depuis que le WPA 2 est devenu le standard pour chiffrer les réseaux WiFi, le temps du WEP et du « piratage facile » des bornes n'était plus qu'un mauvais souvenir. 


or en cette fin 2017, des chercheurs en sécurité sont finalement parvenus à dénicher une faille dans la gestion des clefs permettant à un tiers de découvrir le mot de passe assez « facilement » en écoutant les paquets échangés.

 Non seulement les pirates peuvent lire en clair le contenu des trames réseau, mais ils ont aussi la capacité d'injecter du code HTTP/TCP pour détourner les connexions des utilisateurs. Bref, pour pallier le problème, les constructeurs de matériel devront proposer une mise à jour firmware de leurs produits rapidement -Apple y compris- ce qui risque de prendre des mois, voire des années pour certains périphériques peu ou mal maintenus à jour

https://www.mac4ever.com/actu/126051_une...ler-le-web

Imprimer cet élément